Les chroniques de l'ERP : Comment faire un bon site ?
31 mai, 2022 par
Les chroniques de l'ERP : Comment faire un bon site ?
Erik O.

 

Retrouvez les Chroniques de l'ERP sur notre chaîne YouTube.

 
 

Vous avez plusieurs solutions, réaliser votre site Internet par vous-même en passant par une plateforme accessible à tous, ou confier ce travail à des professionnels, prestataires indépendant ou agences.

Le faire soi-même et à bon compte ne fait pas le compte.

Une vraie rengaine, trop cher je vais le faire moi-même. Et une autre, celle d’avoir toujours dans ces proches un super geek qui sait faire, la cousine qui travaille dans les jeux vidéo, le fils qui touche sa bille, ou l’ami informaticien qui sait y faire. Parce tous ces gens travaillent gratuitement, font les sites sans passer de temps, mettez-leur donc un chronomètre près d’eux et décomptez les heures. Considérez ces heures sur une base de 40 à 50 euros (rappelons que le garagiste facture le double, c’est donc raisonnable) et votre site ne sera pas gratuit.

Faites-le carrément tout seul, si facile que les promoteurs du site fait maison, font même de la publicité à la télévision, la première évidence est que cela rapporte et qu’ils doivent avoir de nombreux clients. Pas question ici de dénigrer leur formidable et très développée solution.

C’est gratuit ? Parce que vous n’auriez que cela à faire ? Vous vous imaginez chef d’entreprise, même individuelle, et considérer que votre temps ne vaut rien. Pendant que vous ferez du développement informatique sans le savoir vous ne vous occuperez pas de votre activité, et c’est bien dommage car c’est là où vous êtes censé être le meilleur. Et, quand bien même arriveriez-vous à mettre le site en place, saurez-vous utiliser le bon phrasé pour présenter votre activité, parviendrez-vous à mettre de bonnes et belles images dignes de la réputation que vous souhaitez. Et cela va sans compter les évolutions techniques et « communicationnelles » que vous ne percevrez pas.

C’est une erreur de faire seul, mieux vaut pas de site qu’un mauvais site. Cet accès à votre entreprise va devenir votre image, et l’amateurisme se voit et fait très mauvaise impression, cette première impression étant dans ce monde celle dont on risque de se contenter.


Passez par une agence mais méfiance

Convaincu de ne pas faire seul, vous avez raison, mais gare à vous. Choisir une agence n’est pas chose simple, à la fin de ce chapitre quelques conseils pour bien choisir s’imposent pour ne pas se laisser emporter par l’ivresse de la geek attitude.

Accrochez vos ceintures, ça va secouer, vous ne vous ferez pas des amis, moi non plus. Il est temps d’être cash, sans filtre comme on dit, le politiquement correct n’a pas droit de cité ici, vous allez fréquenter une jungle peuplée de génies peu coûteux ne sachant pas se vendre, de designers fumeux vous parlant dans un ésotérique langage prétexte à un tarif élevé (c’est bien connu ce qui est bien est cher, donc ce qui est cher devrait être de qualité, quelle erreur !)

Si vous ne comprenez pas ce que l’on vous dit, partez de suite !

Ne vous laissez pas bercer par les pseudos spécialistes, vous allez le payer cher. Pas un métier, pas une spécialité ne suppose que l’on vous noie de termes techniques ou branchés s’ils ne sont pas énoncés en toute simplicité. En digital tout est très facile : vous avez un problème, un enjeu, besoin d’un nouveau procédé de gestion, il existe (ou pas) une solution, et cette solution sera accessible. Cela ne veut pas dire qu’elle sera évidente d’utilisation, Word qui nous sert tous les jours à écrire répond à une fonction basique mais son utilisation ne l’est pas forcément selon ce que l’on veut en faire.


Parlons un peu web : 

« Je vous prépare une propal asap par mail. Dans votre approche plutôt b2c que b2b, vous voulez un Wordpress responsive one page, nous aurons un background reprenant une image de l’entreprise. Pour animer un peu le site nous vous avons proposé l’insertion d’un slider, dans lequel nous pourrions mettre du motion design, je vous rappelle que nous avons de bons spécialistes en ai et photoshop. Nous attendons aussi vos idées pour le footer. Nous avons aussi pensé à de la réalité augmentée ou à un Mooc pour fédérer une communauté ».

Traduisons :

« Je vous prépare une proposition dès que possible, je vous l’adresserai par courriel. Après discussion il nous semble que vous vous orientez plus vers les consommateurs finaux que les professionnels, nous vous proposons un site en une page que l’on descend progressivement utilisant la solution Wordpress, d’autant qu’elle permettra au site d’être visible sur tous les supports, ordinateurs, tablettes et téléphones. Afin d’animer le site nous pourrons insérer des bandeaux tournants en haut de page, pourquoi pas des animations graphiques, nous avons les ressources internes pour les réaliser avec de très bons spécialistes de logiciels d’image. Nous avons par ailleurs besoin de vos idées pour le bas du site. Et nous vous rappelons que nous pouvons également concevoir des animations partant d’un simple scan pour lancer une animation autour de l’objet visé, ce que nous appelons réalité augmentée. Nous pouvons également proposer de petites vidéos de formation ou d’information librement accessibles pour recruter une communauté d’utilisateurs intéressés par votre offre (NB : le Mooc, les designers n’ont plus que ce mot à la bouche, est en réalité un cours, un vrai cours, en ligne, cela date de quelques années, en fait les spécialistes du web évoquent plus souvent ce que l’on appelle les webinars, tout simplement des réunions de présentation en ligne »).

C’est si compliqué de parler clairement ? N’ayez aucune hésitation, un prestataire qui ne se met pas à votre portée manque d’à-propos et vous prend de fait pour un imbécile. Il est inadmissible d’avoir besoin d’une traduction pour des fonctions somme toute très simples.

Les chroniques de l'ERP : Comment faire un bon site ?
Erik O.
31 mai, 2022
Partager ce poste
Archiver